Guide d’achat : bien choisir son rouleau d’automassage

La pratique des automassages devenant plus populaire, il est aujourd’hui beaucoup plus facile de se procurer des accessoires en tout genre, et notamment des rouleaux d’automassage.
Taille, diamètre, matière, lisse ou avec reliefs, etc, il existe de nombreux rouleaux différents, et la multiplication des offres ne facilite pas toujours le choix.

Bien qu’un rouleau d’automassage soit un produit très simple de par sa conception et sa forme, le choix ne doit pas se faire totalement au hasard.
Vous trouverez ci-dessous une présentation des principaux types de rouleaux, de façon à y voir plus clair quant aux différents modèles disponibles sur le marché.

Les rouleaux lisses

Pour débuter les automassages, un rouleau dont la surface est lisse est généralement préférable.
Ce type de rouleau est constitué de mousse, dont la fermeté varie en fonction de la matière.
La matière a un impact sur « l’intensité » de l’automassage, et également sur la durée de vie du rouleau (plus il est ferme, moins il se déformera rapidement au fil des mois).
Voici 4 des principaux types de rouleaux d’automassage lisses :

Rouleau d’automassage en polyéthylène
Souvent de couleur blanche, ces rouleaux font partie des moins fermes. Ils peuvent convenir pour débuter ou pour une utilisation peu fréquente (la déformation du rouleau apparaît rapidement).

Rouleau automassage PE

Rouleau d’automassage en mousse EVA (Ethylene-vinyl acetate)
Les rouleaux constitués de mousse EVA sont parmi les plus répandus, notamment car cette matière résiste bien à la déformation au fil des mois d’utilisation.
La mousse EVA offre une fermeté moyenne, intéressante aussi bien pour débuter que pour des personnes ayant déjà une certaine habitude des automassages.

Rouleau automassage mousse EVA

Rouleau d’automassage en polypropylène expansé (PPE)
Généralement de couleur noire, ces rouleaux sont faits d’une mousse très ferme, idéale pour des personnes qui ont déjà l’habitude des automassages et/ou qui en pratiquent très régulièrement.
La durée de vie est évidemment longue, cette matière résiste longtemps avant de commencer à se déformer, c’est clairement un avantage de ce type de rouleau.

Rouleau automassage EPP

Rouleau d’automassage avec cylindre en PVC et mousse EVA
Ce type de rouleau se présente sous la forme d’un cylindre creux en PVC, sur lequel se trouve une couche de mousse (généralement de la mousse EVA).
La durée de vie de ces rouleaux est en principe assez longue, puisqu’ils peuvent continuer à être utilisés même lorsque la mousse se déforme et perd de son épaisseur (le tube en PVC gardant de toute façon la même forme cylindrique).

Rouleau automassage PVC + EVA

Les rouleaux avec reliefs

Après avoir pratiqué des automassages avec un rouleau lisse pendant quelques semaines ou quelques mois, vous constaterez normalement une amélioration de la qualité de vos tissus musculaires. Certains automassages qui étaient désagréables et/ou douloureux au début ne le seront plus par la suite. A ce moment-là, il peut être intéressant de passer à des automassages plus intenses et plus profonds, procurés par des rouleaux dont la surface n’est pas lisse.
Les reliefs présents sur ces rouleaux diffèrent au niveau de la forme, de l’épaisseur et de la matière. Il est donc important de tenir compte de ces paramètres qui ont un impact direct sur l’intensité de l’automassage. Il est évident que plus les reliefs sont prononcés et faits d’une matière rigide, plus la pression appliquée est grande et le massage profond (et possiblement désagréable lors des premières utilisations).

Ci-dessous, quelques exemples de rouleaux d’automassage avec différents reliefs.

Rouleaux d'automassage avec reliefs

Dimensions du rouleau d’automassage

La majorité des rouleaux d’automassages ont un diamètre d’environ 12 à 15 cm, il n’y a donc généralement pas de grandes différences à ce niveau-là.
Pour ce qui est de la longueur, on trouve des variations importantes en fonction des modèles. En effet, les plus petits mesurent seulement 15 cm alors que les plus longs peuvent mesurer jusqu’à un mètre. Pour la plupart des gabarits, un rouleau d’environ 40 cm convient bien.
La longueur n’influence pas la qualité de l’automassage ou la pression appliquée sur les muscles, le choix se fait donc principalement en fonction des préférences et de la façon dont vous utilisez votre rouleau (par exemple, si vous avez l’intention de transporter régulièrement votre rouleau dans un sac de sport, vous avez intérêt à choisir un modèle de taille petite ou moyenne).

Prix

On trouve des rouleaux d’automassage à tous les prix, de moins de 10 euros à plusieurs dizaines d’euros pour les plus onéreux. Pour les rouleaux lisses, il ne faut pas hésiter à en choisir des bon marché, surtout pour ceux faits uniquement de mousse.
Les rouleaux avec reliefs sont souvent un peu plus chers que les lisses, c’est d’autant plus valable lorsqu’il s’agit de produits de marques connues.
Bien que le prix de certains rouleaux puisse paraître trop élevé au vue de la simplicité du produit, il ne faut pas oublier tous les effets positifs apportés par la pratique des automassages. Dépenser quelques dizaines d’euros pour un produit qui peut être utilisé chaque jour et qui apporte de nombreux bénéfices, il faut considérer cela comme un investissement intéressant pour votre corps, vos muscles, votre récupération et vos performances sportives, etc.

Cette entrée a été publiée dans Matériel, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *