Question/Réponse 9 : musculation, vitesse d’exécution des répétitions

Dans cette série « Question/Réponse », je réponds dans chaque article à une ou plusieurs questions traitant d’un même thème. Parmi les questions que l’on me pose sur mon blog, par e-mail ou encore lors de séances de coaching, je choisis des questions qui me semblent intéressantes mais également celles qui reviennent fréquemment.
Cette série d’articles me permet d’apporter des réponses claires et complètes à des questions qui me sont posées, et également de partager mes réponses au travers de ces articles, de façon à en faire profiter d’autres personnes pouvant se poser les mêmes questions.

La question qui m’a été posée

« J’ai débuté la musculation il y a quelques mois et je me pose des questions sur la vitesse des répétitions. Est-ce que le fait d’effectuer les répétitions lentement ou rapidement dépend du niveau et de l’objectif ? Dans quel cas on peut utiliser l’une ou l’autre de ces façons de faire ? »

Tempo

Ma réponse

La vitesse d’exécution (que l’on appelle également tempo ou tempo d’exécution) est un paramètre d’entraînement en musculation. Tout comme le nombre de séries, le nombre de répétitions, le temps de récupération, etc, il est donc possible de faire varier et évoluer la vitesse d’exécution en fonction du niveau et de l’objectif du pratiquant.

Le niveau est le facteur prioritaire pour choisir le tempo que l’on va utiliser. En effet, quel que soit votre objectif, si vous débutez en musculation il est vraiment important d’exécuter les répétitions assez lentement, de façon à « apprendre » les différents mouvements. Une vitesse d’exécution lente permet de se concentrer davantage sur son geste, sur la technique, sur l’équilibre (lorsque l’exercice en demande), sur la coordination, etc.
Que l’on soit débutant ou pas, adopter un tempo assez lent peut également être intéressant lorsque l’on reprend un exercice après être resté longtemps sans le pratiquer, ou encore lorsque l’on cherche à retrouver de l’amplitude sur un mouvement après une blessure ou une période de rééducation.

Dans le cas d’une personne ayant un niveau intermédiaire ou confirmé, on peut choisir le tempo en fonction de l’objectif, il n’y a pas forcément un intérêt énorme à ralentir à tout prix chaque répétition. Dans bien des cas, cela peut même être contre-productif pour la progression à moyen et long terme.
Je précise que le fait d’exécuter les répétitions assez rapidement n’empêche pas de garder une technique correcte tout au long de la série, il est important de contrôler son mouvement malgré tout.

Comme souvent, la progression à moyen et long terme reste l’indicateur le plus fiable. Si vous progressez au fil des semaines et des mois en utilisant une vitesse d’exécution qui vous convient, je pense que vous pouvez simplement continuer ainsi. Il n’est pas forcément utile de risquer de perdre du temps en voulant tester différents tempos d’exécution si vous progressez avec votre façon de faire actuelle.

Cette entrée a été publiée dans Entraînement, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *