Les push-up bars

Les push-up bars sont des poignées que l’on utilise principalement pour faire des pompes. On peut également s’en servir par exemple pour les handstand push-up (HSPU), exercice qui revient régulièrement dans les WOD CrossFit, mais aussi pour d’autres mouvements (dips inversé, L-sit, etc).

 Différents modèles de push-up bars

Le fait d’utiliser ces poignées va apporter deux modifications principales :

  • La première concerne la position du poignet par rapport à l’avant-bras. Lorsque l’on fait des pompes classiques, mains sur le sol, les poignets se retrouvent « cassés ». Cette position n’est pas forcément très agréable et naturelle pour le poignet, et certaines personnes ressentent d’ailleurs des douleurs pendant l’exercice. Le fait d’utiliser ces accessoires va permettre d’adopter une position avec laquelle le poignet se trouve dans l’axe de l’avant-bras.
  • La seconde concerne l’amplitude du mouvement. Lors des pompes ou des HSPU, c’est le sol qui détermine à quel moment on est obligé d’arrêter la phase négative de l’exercice. L’utilisation de poignées va surélever les mains, et donc augmenter l’amplitude. Cela peut permettre d’obtenir un meilleur étirement, notamment au niveau du grand pectoral, et donc une sollicitation plus importante du muscle.

Remarque : le fait d’augmenter l’amplitude du mouvement peut être bénéfique pour certains, et pas forcément conseillé pour d’autres. Cela va dépendre des « caractéristiques » de votre morphologie, il est donc important d’en tenir compte dans votre entraînement afin de ne pas augmenter le risque de blessure. Pour plus d’informations sur le sujet, je vous invite à lire au moins l’un de ces deux excellents livres : Le « Guide des mouvements de musculation » ou « La méthode Delavier (volume 2)« .

Mon avis sur les push-up bars

Je pense que l’utilisation de poignées peut être intéressante pour les personnes qui incorporent de façon régulière des pompes ou des HSPU dans leurs entraînements. Cela permet de diminuer considérablement le stress subi par les poignets, et c’est d’autant plus valable lorsque les mouvements sont pratiqués avec un ajout de résistance (poids, bande élastique ou encore gilet lesté par exemple).
Voici deux autres avantages à l’utilisation de ce type de poignées :

  • Elles permettent d’adopter facilement une prise neutre, ce qui peut être plus confortable pour certains pratiquants.
  • Lorsque l’on s’entraîne en extérieur (séance circuit-training ou CrossFit pour ma part), ces poignées permettent un certain confort au niveau des mains. C’est un détail mais il n’est pas forcément très agréable de faire, par exemple des pompes mains au sol, sur toutes les surfaces (graviers, terre, etc).

Ces accessoires sont peu encombrants, faciles à transporter et bon marché, donc n’hésitez pas à vous en procurer si vous pensez en avoir l’utilité.

Cette entrée a été publiée dans Matériel, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *