Question/Réponse 12 : douleur et musculation

Dans cette série « Question/Réponse », je réponds dans chaque article à une ou plusieurs questions traitant d’un même thème. Parmi les questions que l’on me pose sur mon blog, par e-mail ou encore lors de séances de coaching, je choisis des questions qui me semblent intéressantes mais également celles qui reviennent fréquemment.
Cette série d’articles me permet d’apporter des réponses claires et complètes à des questions qui me sont posées, et également de partager mes réponses au travers de ces articles, de façon à en faire profiter d’autres personnes pouvant se poser les mêmes questions.

La question qui m’a été posée

« Comment réagir face à l’apparition d’une douleur lors d’un exercice ?
Faut-il malgré tout continuer à pratiquer le mouvement si la douleur est supportable ? »

Epaule

Ma réponse

De façon générale, il est important de respecter la règle de la non-douleur. Si vous ressentez une forte douleur lors d’un exercice, ne prenez donc pas le risque d’insister.
Pour commencer, il faut trouver d’où vient la douleur (muscle, tendon, etc), et surtout essayer de comprendre quelle en est la cause : échauffement, mobilité, technique d’exécution, récupération, etc.
Les solutions à mettre en place seront en accord avec la cause. Chaque cas étant différent, il est difficile d’énoncer un protocole précis et valable pour tout le monde.

Concernant le fait d’arrêter ou non la pratique du mouvement en question, cela dépend de la douleur ressentie, du type de douleur, etc.
Si la douleur est vraiment forte pendant l’exercice et/ou que vous ressentez une augmentation de la douleur dans les heures/jours qui suivent, il est généralement plus raisonnable de laisser temporairement de côté ce mouvement. Dans ce cas, essayez de le remplacer par un autre exercice du même type qui est moins douloureux (essayez également de modifier la prise, l’amplitude, etc).
Si la douleur pendant l’exercice est supportable et qu’elle n’empire pas après l’avoir pratiqué, il peut parfois être intéressant de continuer, sans trop forcer (cela contribue notamment à augmenter l’afflux sanguin dans la zone concernée).

Dans le cas où vous décidez de pratiquer à nouveau un exercice après plusieurs semaines/mois d’arrêt, il est important que la reprise se fasse progressivement. N’hésitez donc pas à utiliser des charges assez légères lors des premiers entraînements. Cela vous donnera l’occasion de travailler votre technique (il est normal qu’elle ne soit pas forcément au point lors de la reprise), et cela permettra également à vos muscles/tendons/articulations de s’habituer à nouveau au mouvement.

Cette entrée a été publiée dans Entraînement, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Question/Réponse 12 : douleur et musculation

  1. Je cite : « Si la douleur pendant l’exercice est supportable et qu’elle n’empire pas après l’avoir pratiqué, il peut parfois être intéressant de continuer, sans trop forcer (cela contribue notamment à augmenter l’afflux sanguin dans la zone concernée) »

    Oui parfaitement ! Bien souvent les douleurs perdurent en restant inactif ! Je préconise comme toi, une activité physique légère pour mobiliser l’articulation et l’afflux de sanguin dans la zone blessée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *